1001 Bières
1001 Bières

Pagina web en español Site en français Website in English


Comment bien déguster votre bière ?

Même si vous n’êtes pas un fin gastronome, vous pouvez apprécier toutes les saveurs de votre bière en la dégustant tranquillement. Bien que déguster interpelle inévitablement le goût, il n'en demeure pas moins que l'oeil et le nez profitent aussi, avec grand plaisir, d'une dégustation bien menée. Bien sûr, il y a quelques petites astuces à connaître pour une dégustation réussie. Les trois chapitres suivants vous expliquent étape par étape ce que vous devez savoir pour savourer au mieux votre bière.

1. Se préparer à la dégustation

a) L’environnement

La dégustation d’une bière se fait dans une atmosphère calme et une ambiance reposée. Une dégustation ne se fait pas à la va-vite : vous devez avoir un peu de temps devant vous.

A éviter :
  • Des odeurs perturbatrices (fumée de cigarette, parfum, odeurs de cuisine, …),
  • Un lieu ou il est difficile de se concentrer (bar, supermarché, …).

b) Le verre

Chaque type de bière a son type de verre. Ce dernier permet de mieux découvrir la bière, ses arômes, sa mousse, sa couleur, etc…

Comme il est difficile de disposer du verre adéquat pour chaque type de bière que vous dégustez, vous pouvez vous contenter d’un verre à dégustation simple. Le verre doit suffisamment grand (supérieur à 20 cl) pour qu’il puisse contenir une quantité de bière suffisante lorsque qu’il est rempli à moitié. Il doit s’agir bien sûr d’un verre à pied ; Nous verrons pourquoi ci-dessous.

Le verre doit être sec et propre afin de pouvoir évaluer correctement la mousse. Tout agent graisseux tuera la mousse de la bière: il importe donc de bien rincer le verre à l'eau froide et de le laisser sécher à l'air avant d’y servir la bière. Entre chaque dégustation, vous devrez laver votre verre pour ne pas avoir de résidu de goût de votre précédente bière.

A éviter :
  • Un verre trop petit (inférieur à 20 cl),
  • Un verre sale, ou avec des résidus de goût (résidu de produit vaisselle, …).

c) La bière

Le type de bière choisi est très important, car c’est lui qui nous donne les informations sur la température de consommation et définit le type de verre à utiliser. Toutes les bières ne se boivent pas de la même façon (en général, l’étiquette fournie ces informations) :
  • Certaines froides 5°C-6°c,
  • D’autres à température de cave 10°c-15°c,
  • Certaines chaudes à 70°c.
Lorsque l’on regarde une bière, il faut faire attention à trois éléments : la mousse doit adhérer aux parois du verre, les bulles doivent être petites et régulières et, enfin, la couleur doit être brillante sauf pour les bières sur levure comme la blanche par exemple.

A éviter :
  • Ne pas respecter les bonnes températures empêchera la bière de révéler tout son arôme.

d) Vous

Vous devez prendre votre temps pour une dégustation réussi. Surtout, évitez une bouche souillée par d'autres goûts : ils fausseront complètement les saveurs de la bière. Avant d’entamer votre dégustation grignotez un petit bout de pain pour racler la bouche et la rendre vierge de goûts perturbateurs.

A éviter :
  • Un repas épicé avant la dégustation,
  • Des alcools forts avant la dégustation,
  • Etre pressé ou stressé.

2. Servir la bière

Ouvrez la bouteille délicatement sans la secouer. Puis prenez le verre d’une main par le pied (et non par-dessous pour éviter que la main dégage de la chaleur dans la bière et fausse la dégustation).

Avec l’autre main, versez la bière délicatement et éloignez progressivement la bouteille du verre à mesure que celui-ci se remplit pour créer ainsi un beau col de mousse. Le col devra être de trois à quatre centimètres en moyenne. Le col est essentiel car :
  • Pour apprécier pleinement l'arôme d'une bière, il faut un col où les bulles laisseront échapper les aromates et autres parfums qui composent son bouquet,
  • Le col permet de protéger la bière contre l'air et éviter que le goût s'altère par oxydation.
Une fois un col de mousse formé et selon le type de bière, inclinez le verre pour faire monter le liquide sous la mousse et contrôler ainsi l'épaisseur du col qui devrait persister jusqu'à la fin. Remplissez le verre jusqu’à la moitié.

A éviter :
  • Secouer la bouteille avant de l’ouvrir,
  • Verser la bière dans le verre trop rapidement,
  • Remplir plus que la moitié du verre (un verre trop plein vous empêche de le remuer et de sentir les arômes qui s’en dégagent),
  • Tenir le verre par le dessous ou le côté (vous risquerez de réchauffer la bière avec la chaleur de vos mains),
  • Obtenir une bière sans mousse, ou trop de mousse.
Entraînez-vous à servir une bière avec une tireuse grâce à notre jeu de la tireuse.

3. La dégustation

Il y a trois étapes essentielles à la dégustation d’une bière :
  • La vue - Observer la bière : sa couleur, sa mousse, …
  • L’odorat - Humer la bière pour en sentir les arômes qui se dégagent,
  • Le goût - Goûter la bière pour en sentir toutes les saveurs. Contrairement au vin, il faut avaler une gorgée afin d’évaluer également l’arrière-goût.
Certains parleront d’une autre étape, faisant intervenir l’ouïe, consistant à approcher son oreille du verre pour écouter le pétillement de la bière.

a) Observer la bière

La première chose que l’on voit : la couleur. Elle peut être ambrée, blanche (trouble), blonde soutenue, brune, brune rouge, brune soutenue, dorée blonde, mauve ambré, noire, orangée blonde, rose ambrée, rouge vif, sur lie blonde (trouble), trouble blonde, verte. La couleur de la bière n’est pas liée à la qualité de la bière, on attribue sa couleur aux malts, aux fruits et aux sirops colorants parfois utilisés.

Ensuite, nous pouvons observer la limpidité ou la clarté de la bière. En général une bière qui n’est pas limpide mais au contraire trouble, voire voilée est un signe de mauvaise qualité. Ce critère ne s’applique pas aux bières dont la particularité est d’être trouble, comme les bières blanches.

La mousse doit être formée de fines bulles (moins d’1 mm de diamètre). Une bonne mousse doit être blanche, et rester blanche et se désagréger après deux à trois minutes. Lorsque le niveau de la bière baisse dans votre verre, la mousse se dépose sur les parois en laissant des traces. Ces traces sont appelées dentelles (ou lacing). Un bon lacing (sans gros trous et régulier) est un point positif.

b) Humer la bière

La bière contenant plus de 650 composés aromatiques, il faut d’abord la sentir sans remuer le verre afin de saisir l’odeur dominante. On peut ensuite faire tourner la bière dans le verre afin de libérer les arômes secondaires.

c) Goûter la bière

Il faut d'abord chercher à apprécier le goût : prenez une première gorgée et prenez soin de promener la bière dans votre bouche pour que celle-ci entre en contact avec toutes les régions de votre langue où sont « tracées » les sensations qui forment le goût (le sucré, le salé, l’acide, l’amer). Respirez en même temps pour que les arômes vous parviennent encore. Appréciez toutes les saveurs contenues dans votre bière.

Ensuite, appréciez l’arrière-goût : c’est la perception de goût qui persiste après que la bière a quitté la bouche. Il peut être prononcé ou nuancé, persistant ou éphémère. Les notes de saveur présentes dans l'arrière-goût peuvent être très différentes de celles qui dominent le goût en bouche.